• S!K

World Design Capital s'installe à la gare Saint Sauveur

Pour la Capitale Mondiale du design, la Métropole Européenne de Lille ouvre deux expositions à la gare Saint Sauveur. Encore une occasion de venir profiter du lieu atypique de l'ancienne gare lilloise.


Désignée en 2017 comme "Capitale Mondiale du Design" pour 2020, ce ne sont pas moins de 600 projets qui ont été présentés au comité World Design Capital par la Métropole Européenne de Lille. Depuis l'ouverture des festivités le 4 septembre, il est possible de visiter de nombreux lieux de présentations et d'innovations liés au design et à l'attention au "vivre-ensemble". Parmi eux, la gare Saint Sauveur, boulevard Jean-Baptiste Lebas à Lille propose la visite de deux expositions pour la saison automnale. Si la gare Saint Sauveur, régulièrement occupée par des expositions d'art en tout genre, notamment lors des événements initiés par lille3000, se présente comme un grand lieu de découverte d'art contemporain de la ville de Lille, ce sont le design et l'architecture qui l'occupent cette fois. En effet, scindée en deux parties se composant chacune d'une des grandes salles de la halle B, deux expositions se font face.


D'un côté, le centre d'architecture bordelais Arc en Rêve accompagné de l'architecte Matthieu Bertheloot (HBAAT) propose un aperçu d'une quarantaine de projets d'architecture, réalisés ou non, aux quatre coins du globe. L'exposition intitulée "Les Usages du Monde" débute par un diaporama de photos révélatrices de l'état actuel de notre planète, tant du point de vue écologique que social et politique. Une déambulation parmi les photos, maquettes et vidéos explicatives offre un ensemble de solutions concrètes et réalistes aux grandes problématiques architecturales mondiales, à petite et grande échelle, allant du logement en France pour tous à l'acheminement de l'eau dans les villages les plus reculés d'une région de l'Inde.


De l'autre côté de la halle B, la chasseuse de tendance néerlandaise mondialement connue, Lidewij Edelkoort, en collaboration avec Philip Fimano réconcilie l'Homme et la machine dans sa "Manufacture", travail qu'elle qualifie de "Labour of love", le titre de l'exposition. En effet, ce sont de jeunes designers de différents pays en accord avec les valeurs et les problématiques de leur temps qui y présentent leurs créations. Ainsi, textiles et mobiliers sont répartis en douze catégories, remplissant la halle d'objets à l'apparence nouvelle, bien loin des productions industrielles des dernières années. Les maîtres-mots y sont recyclage, récupération et innovation. Un défilé de créations prometteuses, pour certaines encore au stade du prototype.



World Design Capital et la Gare Saint Sauveur nous offrent des expositions profondément optimistes, une façon de réinventer notre manière de vivre et de voir un peu de lumière et d'avenir dans ce contexte de crise mondiale.


Retrouvez toutes les informations sur le site de World Design https://www.designiscapital.com/. Les informations liées au site et aux évènements de la saison se trouvent directement sur le site de la Gare Saint Sauveur https://garesaintsauveur.lille3000.eu/. Les expositions sont ouvertes jusqu'au 4 novembre.

Crédits : Sara Klein