Sissi : la renaissance d'un mythe

Depuis plusieurs années, les fêtes de Noël rimaient avec la traditionnelle rediffusion de la saga Sissi à la télévision. Pourtant, TF1 propose cette année une nouvelle adaptation de l’histoire de l’impératrice, sous forme de série. Plus sombre, elle explore le conflit intérieur de la jeune femme et se veut plus réaliste.




D’Elizabeth de Bavière à Sissi


Image promotionnelle ( © Story House Productions)

Depuis 70 ans, le personnage de Sissi fascine à la manière d’une Lady Di du XIX siècle. Les films d’Ernst Marischka mettent en scène Elizabeth de Bavière, jeune princesse issue de la lignée des Wittelsbach, qui tombe amoureuse de l’empereur François-Joseph (Karlheinz Böhm). Ce dernier la demande en mariage lors d’un grand bal, au détriment de sa sœur Hélène, initialement sa promise.


Romy Schneider joue le rôle d’une femme charismatique, assoiffée de liberté et de poésie. Incapable de s’adapter aux conventions de la cour, elle est écrasée par sa belle-mère, semblable à une marâtre dans les contes de fée. L’amour du couple impérial surpasse néanmoins toutes les épreuves, fort de sa complicité.


La véritable histoire de l’impératrice est très éloignée des films édulcorés de Marischka. Si cette trilogie était au goût des années 50, la nouvelle adaptation souhaite rétablir la vérité sur Sissi. Le couple impérial, joué par Dominique Devenport et Jannik Schümann, révèle des personnages bien plus complexes.



Le destin tragique de l’impératrice


Sissi connaît de nombreuses tragédies dont elle ne ressort pas indemne. Mariée à seize ans, elle estime très vite cette union forcée. Son coup de foudre avec l’empereur s’efface dès leur nuit de noces, dont elle garde un traumatisme.


"Je me suis réveillée dans une prison, les mains chargées de chaînes, et ma nostalgie s’accroît toujours, et toi liberté, tu me fus ravie"

- Poème écrit par Sissi durant sa nuit de noces dans la résidence estivale de Laxenburg.


L’historien Jean des Cars (Sissi, impératrice d'Autriche et reine de Hongrie) considère cette union comme celle des contraires. Regrettant sa Bavière natale, Sissi déteste Vienne et compare la résidence impériale à une prison. À l’inverse, l’empereur est un bureaucrate ne quittant son confort que pour la chasse. Loin d’un mari doux et aimant, Franz possédait une part d’ombre explorée dans la nouvelle adaptation.


Le couple a quatre enfants. La garde est retirée à Sissi par sa belle-mère, la jugeant indigne de les élever. Sissi lutte avant de perdre sa fille Sophie lors d’un voyage à Budapest, elle sombre alors dans une profonde dépression. Elle déserte son époux en voyageant à Madère ou à Corfou pour échapper à sa mélancolie. François-Joseph souffre de cet abandon et se réfugie dans les bras d’une actrice, Katharina Schratt, maîtresse choisie par l’impératrice elle-même, qu’elle considère comme sa remplaçante.

Sissi connaît une mort tragique. Le 10 septembre 1898, elle est assassinée par Luigi Lucheni, un anarchiste italien qui cherche la gloire en tuant une personnalité célèbre. Elle meurt à l’âge de 60 ans. Si François-Joseph ne se remet pas de la perte de sa femme, il ne respecte pas ses dernières volontés. L'impératrice souhaitait être enterrée à Corfou, mais son mari préfère respecter le protocole et l’inhume dans la crypte impériale des Capucins à Vienne.



Une femme en avance sur son temps


Malgré son refus de se plier aux conventions, Sissi joue un rôle politique incontestable. Son influence sur l’empereur permet une paix inespérée avec la Hongrie. Le pays lutte contre le pouvoir de la monarchie et souhaite retrouver ses privilèges, perdus suite à la révolution hongroise de 1848. Elle noue une solide amitié avec Gyula Andrassy, un magyar libéral. Le 8 juin 1867, François-Joseph et Elisabeth sont couronnés roi et reine de Hongrie suite au compromis austro-hongrois. Cette proximité ne plaît pas à la cour de Vienne, dont elle s’éloigne progressivement.


Les nouvelles adaptations de Sissi contribuent à faire renaître le mythe. Le succès de The Crown et de Bridgerton a poussé Netflix à également préparer un reboot. Sous forme de mini-série, l’adaptation sera composée de six épisodes et devrait sortir courant 2022. Confrontée à l’anorexie et à la dépression, les névroses de l’impératrice y seront explorées. The Empress souhaite aussi reproduire fidèlement le contexte historique instable de la période et les incidences sur le couple impérial.



Sissi est à retrouver en intégralité sur Salto.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout