• M!G

"Sex Education" : une saison 3 qui continue d'éduquer son public

Une attente de presque deux ans, mais une attente récompensée. La troisième saison de Sex Education, réel succès de Netflix, est disponible depuis le 17 septembre sur la plateforme. Promis, on ne vous spoile rien.


Aimee et Maeve dans la saison 3 de "Sex Education" ( © Netflix)

Quarante millions de visionnages un mois après la sortie de la première saison. Un chiffre incroyable qui prouve encore une fois que Sex Education fait partie des séries les plus importantes de sa génération.



Un synopsis en perpétuelle évolution


Affiche promotionnelle de la saison 1 ( © Netflix)

Rappelez-vous, Sex Education débarquait sur Netflix pour la première fois en janvier 2019. La trame principale paraissait simple : Otis, dont la mère est sexologue, a des problèmes avec sa propre sexualité. Impossible pour lui de se masturber, mais encore plus d'en parler à sa mère. Sans trop comprendre comment, et après avoir passé des années à entendre sa mère parler de sexualité, il se retrouve à aider Adam, la terreur du lycée, qui lui a des problèmes d'éjaculation.


Entre alors en scène l'un des personnages les plus emblématiques de la série : Maeve. Vivant sans parents ni argent et présentée comme "la rebelle du lycée", elle rentre en jeu dans cette thérapie improvisée. Elle et Otis vont alors créer un "cabinet de sexologie" au sein du lycée, dans le plus grand des secrets. L'objectif : aider leurs camarades à désacraliser et exterminer les tabous sur la sexualité.



Après avoir dédié une bonne partie de sa saison 2 aux agressions faites aux femmes et le harcèlement de rue, Sex Education s'aventure dans l'identité de genre.




Essayer de supprimer les libertés pour obtenir l'unité ?


La saison 3 est marquée par l'arrivée de Hope, nouvelle proviseure du lycée Moordale. Un lycée qui, depuis quelque temps, se retrouve avec une étiquette de "Sex School" (école du sexe).


Affiche promotionnelle de la saison 3 ( © Netflix)

Une mission pour elle : redorer l'image du lycée. Et à ses yeux, une seule solution : prôner l'abstinence et effrayer les jeunes de la sexualité.


Un autre personnage fait son apparition : Cal. Nouvel.le élève tout droit venu.e de Minneapolis, iel va bousculer les codes, surtout lorsqu'un uniforme est imposé du jour au lendemain. En effet, la stratégie "redorer à tout prix et sans pitié le blason de Moordale" de Hope n'est pas des plus inclusives...


S'ouvre alors une conversation sans tabou sur la non-binarité et la question du genre. Quelles toilettes choisir lorsque l'on ne se sent ni homme, ni femme ? Quel uniforme porter ?


Sex Education s'est toujours présentée comme une série qui essaye d'inclure et de représenter la communauté LGBTQ+. Cette saison 3 est un pari réussi de ce côté. Point bonus pour avoir réussi sans utiliser de clichés ni de blagues de mauvais goût.



On ne vous en dit pas plus, mais cette troisième saison est bien plus explosive que les deux précédentes. Et surtout, Sex Education continue d'éduquer son public avec la plus grande bienveillance et pédagogie sur la sexualité. La saison est disponible en entière sur Netflix dès maintenant, à consommer sans modération.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout