• V!D

"Point Nemo" : symbole d'un confinement créatif pour Breaky Boxes

Souvenez-vous, nous vous en avions déjà esquissé le portrait au mois de mars, le groupe Breaky Boxes revient encore plus motivé après ce confinement. Leur nouveau single Point Nemo en est la preuve, signe d'un confinement créatif pour les trois musiciens rouennais.


Avec leur nouveau single Point Nemo, le groupe d'Indie Folk nous entraîne vers un moment de réflexion, un son qui nous fait davantage réfléchir, plus mélancolique que les sons entraînants produits auparavant. À l'occasion de la sortie de leur nouveau single, le groupe a accepté de répondre à quelques-unes de nos questions.




M!NEWS : Tout d’abord, félicitations pour votre nouveau single "Point Nemo", comment avez-vous travaillé pour aboutir à ce single ?


Breaky Boxes : La manière de travailler ce single a été plus ou moins la même que pour le reste de nos compositions, nous habitons en collocation et avons notre studio à la maison. Nous nous sommes donc enfermés deux semaines dans ce studio pour composer Point Nemo, elle est passée par plusieurs formes différentes (musique et texte) avant d'aboutir à ce qu'elle est aujourd'hui. Nous composons toujours tous les trois et apportons et greffons chaque idée les unes avec les autres afin d'obtenir un titre qui est conforme à la vision de chacun. Nous l'avons ensuite enregistrée puis arrangée avant de la mixer toujours chez nous. Une fois le mixage du titre fini, nous l'avons envoyé au Mastering avant de la rendre publique sur toutes les plateformes. L'artwork a aussi été fait à la maison par Brice.


M! : Pourquoi avez-vous envie de créer ce single ? Quelles ont été vos sources d’inspiration ?


B : Point Nemo est né pendant le confinement et naturellement il en découle une chanson plus "mélancolique" que ce que nous pouvons proposer habituellement. On a essayé de faire de cette période trouble une source d'inspiration et retransmettre nos émotions du moment en musique. Point Nemo évoque donc un sentiment de solitude et de retrait.


M! : On a pu voir, sur les réseaux sociaux, que vous étiez confinés ensemble. Comment ce confinement s’est-il passé ? A-t-il été propice à la création musicale ?


B : Oui nous étions confinés ensemble puisque nous vivons ensemble au quotidien. Le confinement n'a donc pas vraiment eu de conséquences car nous nous connaissons déjà tous par coeur. Comme pour tout le monde cela nous a paru bien évidemment long mais cela nous a permis de nous recentrer sur l'essence de notre vocation à savoir la musique ! Nous sommes fiers de Point Nemo alors on peut dire que oui cela a eu un effet propice à la création musicale, bien que nous venons tout juste de sortir notre premier album et que toute l'année précédente fut déjà une période de création.


M! : Parlons dorénavant de vos autres actualités musicales, de quelles sources avez-vous tiré vos inspirations pour votre album « Resting Wall » ?


B : L'inspiration principale pour notre premier album Resting Wall vient de nos expériences communes en tant que groupe. Nous sommes professionnels et constamment sur la route pour nos concerts, nous avons donc notre lot de rencontres, d'aventures et de découvertes. Ce sont toutes ces choses que nous pouvons vivre au quotidien que nous mettons en musique. Il nous est plus facile d'ailleurs de parler de choses que nous connaissons et que nous vivons.


M! : Concernant le groupe, comment vous êtes-vous rencontré ? Qu’est-ce qui vous a poussé à créer Breaky Boxes ?


B : L'histoire est assez simple, Jeff et Valentin se sont connus au lycée pendant le club musique puis ont tous les deux fait la même licence de musicologie. Pendant ces années là ils ont rencontré Brice par le biais d'un ami commun et très rapidement l'idée de monter un groupe sérieux et à vocation professionnelle a germé dans nos têtes. C'est à ce moment qu'est né Breaky Boxes.


M! : Comment vous répartissez-vous le travail ? Est-ce que chacun a un secteur dédié ou vous faites tout ensemble ?


B : C'est exactement ça, nous sommes à plein temps sur le projet et autant dire qu'il y a beaucoup de choses à faire en dehors de la musique. Brice s'occupe de la partie community management, de l'identité visuelle du groupe ainsi que du montage de certaines de nos vidéos. Jeff lui s'occupe de la partie booking, de l'organisation des tournées et il écrit les textes. Valentin gère le studio de la maison, il enregistre le groupe et s'occupe du mixage. Pour le reste, notamment la composition ou la conception des clips, nous travaillons toujours tous les trois.


M! : Combien de temps en moyenne mettez-vous à produire un single ? Un EP ? Un album ?


B : C'est très variable, certains titres de l'album ont été aboutis en 2 jours alors que Point Nemo par exemple nous a pris 2 semaines. Nous avons travaillé un an et demi sur l'album car nous tenions à jouer chaque morceau en concert afin de le confronter à un public et d'aviser si oui ou non il marchait.


M! : Le COVID-19 a remis en question tout l’agenda musical. Quelle influence a-eu le virus sur votre tournée ? Est-ce que vous pensez réorganiser une tournée en 2021 ?


B : C'est une période très compliquée pour tous les acteurs du secteur culturel, notre tournée de promotion d'album - Le "Resting Wall Tour" - a été complètement mise en pause et nous travaillons encore aujourd'hui au report de ces dates.

Bien évidemment nous tournerons dès qu'il sera possible de le faire car c'est avant tout ce pourquoi nous faisons de la musique et ce qui nous anime le plus : faire des concerts et proposer notre musique au public. Autant dire que nous avons vraiment très hâte de retourner sur la route !



En attendant la reprise des concerts, il est toujours possible de retrouver le nouveau single Point Nemo sur YouTube ou encore sur les plateformes de streaming. Quant au groupe, les trois jeunes musiciens vous donnent rendez-vous sur Instagram, Facebook ou encore sur leur site Internet pour être mis au courant de leurs dernières actualités musicales.