• V!D

Pierre Niney : le diamant brut du cinéma français

S'il fallait retenir un seul nom en termes de révélation cinématographique ces dernières années, ce serait sans aucun doute celui de Pierre Niney. Le Français n'a beau avoir que trente-et-un ans, il est déjà l'un des acteurs les plus connus du cinéma français. Très actif sur les réseaux sociaux, l'acteur est aussi à l'aise derrière la caméra avec plusieurs productions à son actif. Retour sur la carrière d'un OVNI du cinéma français.


Jeunesse et formation


Pierre Niney voit le jour le 13 mars 1989 dans les Hauts-de-Seine. Avec ses deux sœurs,il vit son enfance dans le XIV° arrondissement de Paris entouré par un père philosophe et professeur de cinéma documentaliste et d'une mère auteure de manuels de loisirs créatifs.


Avec un Bac L option théâtre en poche, il part suivre une formation avec la compagnie Pandora. Aux côtés des metteurs en scène Brigitte Jacques-Wageman et François Regnault, il améliore considérablement son jeu d'acteur avant d'être admis au sein d'une prestigieuse école de théâtre. En effet, après avoir réussi les auditions de la classe libre, il étudiera au cours Florent pendant deux ans. Souhaitant se parfaire dans sa formation, il intègre ensuite le Conservatoire National d'Art Supérieur Dramatique de Paris.


Un début de carrière retentissant


Alors que sa formation vient juste de s'achever, le 16 octobre 2010, Pierre Niney vient inscrire un record dans sa toute jeune carrière. En effet, il est admis au sein de la troupe de la Comédie Française alors qu'il n'est âgé que de 21 ans, faisant de lui le plus jeune pensionnaire de cette troupe. Il la quittera le 15 Janvier 2015.


C'est avec les metteurs en scène Julie Brochen, Vladimir Pankov, Emmanuel Demarcy-Mota qu'il fera ses premières armes dans le métier. Ainsi, sa carrière ne débute non pas par du cinéma mais par du théâtre. Avec le metteur en scène Vladimir Pankov, il aura notamment l'occasion de se produire au théâtre Meyerhold à Moscou.


Ses premières apparitions au cinéma ne tardent pas. Ainsi, le jeune acteur apparaît dans LOL (2009) par la productrice Lisa Azuelos ou encore Les émotifs anonymes de Jean-Pierre Amérys (2010) aux côtés de Benoît Poelvoorde et Isabelle Carré, sans oublier L'Armée du crime (2009) de Robert Guédiguian sélectionné au Festival de Cannes 2009 pour être projeté dans la catégorie hors-Compétition.


Premières distinctions


A son début de renommée, il fallait bien y associer des prix et des nominations. Ces dernières vont arriver dès 2012 grâce au film de Frédéric Louf J'aime regarder les filles. Son rôle principal lui permettra d'être nommé dans la catégorie "Meilleurs espoirs" aux Césars 2012. En 2013, le même scénario se reproduit, il est de nouveau nommé dans cette catégorie pour Comme des frères d'Hugo Gélin sorti en Novembre 2012. Enfin, en 2013, il donnera la réplique à Virginie Effira dans une comédie romantique intitulée 20 ans d'écart par David Moreau.


C'est en 2015 que la carrière de Pierre Niney va prendre un autre tournant. En effet, le réalisateur Jalil Lespert lui confie le rôle d'Yves Saint-Laurent dans le film éponyme Yves Saint-Laurent. Partageant l'affiche avec Guillaume Gallienne et Charlotte Le Bon, le grand public va alors découvrir sa capacité à s'imprégner parfaitement du personnage ainsi que sa capacité à se détacher du registre de la comédie.


Ce film va agir comme un véritable tremplin dans sa carrière puisqu'il va lui permettre de décrocher consécutivement le prix Patrick Dewaere et le César du Meilleur acteur 2015. Cette performance est d'autant plus notable qu'il est la plus jeune personne à avoir acquis cette distinction.



Dans La promesse de l'aube (2017) d'Eric Barbier, Pierre Niney va interpréter l'auteur Romain Gary. Il continue ainsi dans son interprétation de personnages réels après Yves Saint-Laurent.

Entre ces deux biopics, Pierre Niney retourne à la comédie en jouant dans le film d'Igor Gotesman Five (2016). 2016, année faste puisqu'il interprète également deux autres rôles principaux dans Frantz de François Ozon et L'Odyssée de Jérôme Salle où il interprète Philippe Cousteau.


Il jouera ensuite un autre rôle principal dans un film inspiré de faits réels intitulé "Sauver ou Périr" (2018) de Frédéric Tellier. Il y interprète le rôle d'un pompier qui s'est sacrifié pour ses camarades et qui se réveille dans le service hospitalier des grands brûlés.

Il jouera ensuite dans Deux-moi de Cédric Klapisch (2019), Lisa Redler de Nicole Garcia (2020) et La Boîte Noire de Yann Gozlan (2020).


Il s'est également essayé à la réalisation, et a parfaitement réussi cela, avec Pour le rôle en 2013 et la série télévisée Castings (2013) dans laquelle il joue également un rôle. Il a également été réalisateur pour une série d'un de ses amis, Jonathan Cohen, intitulé La flamme (série parodique du Bachelor) sorti sur Canal + en 2019.


Vie privée et vie médiatique


Très discret sur sa vie privée, il a néanmoins eu deux enfants en 2017 et 2019 avec Natasha Andrews, photographe et actrice australienne, qu'il a rencontré en 2008.


Pierre Niney est également très actif sur les réseaux sociaux. Il n'hésite pas à y vanner son ami Jonathan Cohen, notamment dans ses live Instagram depuis le début du confinement comme son "Live Loufoque de Pierre Niney". Il se sert également de Twitter pour faire passer des messages où il a notamment interpellé une ministre à propos de l'urgence climatique. Depuis quelques semaines, il encourage également ses abonnés à émettre des dons en faveur du personnel soignant à cause de la crise épidémique qui touche le pays, à l'aide du lien suivant : https://donner.one-o-one.eu/b/mon-don.


Dans tous les cas, que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans ses nombreux films, Pierre Niney n'a pas fini de nous faire pleurer, rire ou tout simplement rêver.


RDV au cinéma en 2021 dans OSS 117 : Alerte Rouge en Afrique Noire pour qu'il donne la réplique à Hubert Bonisseur de la Bath.