• M!G

Notes On A Conditional Form : l'album introspectif de The 1975

Attendu depuis juillet 2019, le quatrième album du groupe britannique The 1975, Notes On A Conditional Form, a fait sa grande apparition le 22 mai dernier. Connus pour être controversés dans leur art, The 1975 nous offre une nouvelle fois un concentré de réflexions sur l'humain qui mérite une écoute.


Tout d'abord annoncé comme le dernier album du groupe, Notes On A Conditional Form se dévoile petit à petit depuis l'été dernier. Prévu à la base pour le 22 février 2020, la date de sortie a ensuite été repoussée plusieurs fois. L'excuse du groupe ? La volonté de présenter un album hors du commun et encore plus grandiose que les précédents. Le défi était donc lancé.


De nombreux singles font leur apparition pendant les mois d'attentes : People, Frail State Of Mind, Jesus Christ 2005 God Bless America ou encore If You're Too Shy (Let Me Know), c'est au total 8 morceaux qui sortiront avant l'album. Un album "normal" étant composé d'une douzaine de singles, les fans étaient inquiets qu'il ne reste que très peu à découvrir de Notes On A Conditional Form. Et là, surprise : le groupe dévoile la tracklist, 22 morceaux pour une durée d'1h20 environ. On était donc très loin d'avoir tout vu.



The 1975, c'est avant tout une diversité immense. Leurs trois albums précédents l'avaient amplement prouvé : entre rock, pop, électro et alternatif, le groupe enchaîne les différents genres musicaux et sonorités avec une aisance qui leur est propre. Il est donc très compliqué de savoir à quoi s'attendre. Et ça ne loupe pas avec cet album : les singles de pré-sortie étaient tous très différents (au point où l'on se demandait s'ils faisaient vraiment tous partie du même album).


Une première écoute dans l'ordre est obligatoire pour pouvoir comprendre Notes On A Conditional Form. L'album peut paraître brouillon à certains moments, enchaînant des morceaux et des interludes tous très différents. Un point est clair : cet album est très expérimental. On entre dans une ère un peu plus électro avec des touches de dance en laissant les guitares pop aux albums précédents. Qu'on se le dise, vous risquez probablement d'être déçu de cet album après votre première écoute, voire pire, vous risquez de ne plus jamais vouloir l'écouter. C'est là que la magie opère : écoutez-le une deuxième fois. La diversité de l'album vous offre un catalogue entier de singles à apprécier, ou non, en fonction de vos propres goûts musicaux.


Vous aimez la pop ? Écoutez Me & You Together Song. Vous préférez le rock ? People est fait pour vous ! Finalement, votre truc c'est l'électro ? Pas de soucis, What Should I Say ou I Think There's Something You Should Know seront vos favorites. Vous adorez vibrer aux sons des saxophones et des chœurs ? Ça tombe bien, If You're Too Shy (Let Me Know) et Nothing Revealed / Everything Denied ont été créés pour vous !


Comme à leur habitude, The 1975 n'hésite pas à évoquer des sujets controversés. Entre l'homosexualité, la santé mentale, l'ancienne addiction du chanteur et de son passage en cure de désintoxication ou encore l'amour, chaque sujet est exprimé de manière crue et pourtant si poétique.




Il ne vous reste qu'une seule chose à faire : vous préparez à écouter un album qui changera votre vision des choses sur un bon nombre de sujets et qui, on l'espère, vous fera vibrer autant que nous. Et pour ceux que le groupe aura conquis, ne manquez pas leur passage à Paris en octobre prochain (NDLR : annulation possible à cause de la situation mondiale actuelle) pour un concert qui, on vous le promet, vous marquera pour longtemps.