• T!S

L'art par tous, pour tous

La friche artistique de Saint-Denis, située entre la Seine et le canal de St Denis, est un espace créatif implanté dans un quartier qui fourmille d'idées novatrices et artistiques. Derrière ce projet incroyable se trouve Julien Beller, architecte.



Bienvenue au 6B.

Ouverte depuis 2010, cette zone de liberté créative accueille 200 résidents et co-workers. Le 6B, c'est 7000 mètres carrés d'expression, au sein d'un ancien bâtiment industriel d'Alstom. Ce bouillon de culture regroupe luthiers, dessinateurs ou sculpteurs. Ce lieu alternatif fonctionne sous un système démocratique où la gouvernance est collective.


Un résident explique que pour y entrer, il faut présenter un dossier, quelque chose qui ajoute "un truc chouette" à la friche. Le confinement de mars dernier a fait naître une idée qui a participé à l'expansion de 6B. Un artiste et résident, Gonzague Lacombe, a imaginé une soucoupe volante. Cette soucoupe, nommée "Space Ix" a vu le jour après 3 semaines de construction. Ce projet a réuni plusieurs artistes, tel que Laure Du Faÿ, illustratrice, qui a dessiné le bâtiment.


Plus qu'un simple endroit pour jouer ou exprimer son art, la friche de Saint-Denis est un lieu privilégié pour développer son savoir-faire. Le partage et la transmission du savoir a une place prépondérante. Le luthier Jean-Clément Grisard a fait du dernier étage son atelier. Plus qu'un simple endroit artistique, la friche est le lieu d'expression des nouvelles luttes sociales. Aux abords du 6B, le slogan "Futur is Queer" est collé sur le mur, à la manière des collages féministes. La volonté de proposer la culture par tous et pour tous est l'un des fondements de cet endroit. Cette culture est passée par des moments singuliers, comme des débats et des concerts où des artistes ont performé.


La friche est le parfait exemple que l'art n'est pas une discipline réservée à une élite. Elle démontre que l'art et les luttes sociales sont (parfois) étroitement corrélés.


Cette friche exprime l'art dans toute sa splendeur et propose une nouvelle vision, bien plus attrayante de la banlieue.



Crédits photos : 20 minutes