• M!G

"If I Can't Have Love, I Want Power" : le pouvoir selon Halsey

Celle qui parlait pourtant d'une pause après son troisième album Manic est bel et bien de retour. Halsey, qui s'est affirmée en France avec son titre Without Me, a sorti son quatrième album studio If I Can't Have Love, I Want Power" le 27 août dernier.




"Si je ne peux pas avoir de l'amour, je veux du pouvoir". Voici la traduction du nouvel album de l'artiste américaine. Et comme à son habitude, Halsey réussi à dépeindre n'importe quel sujet à travers sa musique.


"Cet album décrit les joies et les horreurs qui viennent avec la grossesse et l’accouchement"

Après avoir annoncé sa grossesse sur Instagram en janvier 2021, il semblait inévitable qu'Halsey mettait en pause sa carrière. Pourtant, en juin de la même année, plusieurs panneaux d'affichage apparaissent un peu partout aux Etats-Unis, avec écrit "If I Can't Have Love, I Want Power". Le même jour, la chanteuse annonce sur ses réseaux sociaux la sortie imminente de ce nouvel album, plus sombre que jamais.



La force d'une femme


"If I Can't Have Love, I Want Power" (© Boy In The Castle)

Halsey ne s'en était jamais cachée : elle a été victime de plusieurs fausses couches à cause de son endométriose. Elle en parle d'ailleurs dans le morceau More, issu de son album Manic.


Une grossesse miraculeuse, qui semble avoir plus qu'inspirée Halsey. If I Can't Have Love, I Want Power s'incruste dans les pensées les plus sombres, et pourtant les plus puissantes, qu'une femme peut avoir. Comment trouver son pouvoir dans une société patriarcale ?


Cette guerre intérieure est parfaitement représentée dans le morceau I am not a woman, I'm a god (NDA : Je ne suis pas une femme, je suis un Dieu). Toute l'esthétique de l'album s'inspire du moyen-âge et de l'antiquité. Les paroles du morceau démontrent l'évolution de la femme et de sa vision à travers les époques : "Je ne suis pas une martyre, je suis un problème", ou encore "Je ne suis pas une légende, je suis une fraude".


La chanteuse revient également sur sa bisexualité avec le morceau honey, et de sa relation avec son propre corps, entre objet sexuel et maison pour son enfant. Une relation particulière qu'une femme a souvent avec son corps. Entre féminisme et patriarcat, il n'y a souvent qu'un seul pas : la misogynie intériorisée.



Un album, mais surtout un film


Affiche promotionnelle (© Boy In The Castle)

Inspiré de la série Game Of Thrones et du film Marie-Antoinette, le film If I Can't Have Love, I Want Power propose un voyage immédiat dans l'album du même nom.


Dans la bande-annonce, la première image est accompagnée d'un texte :


"Ce film représente le labyrinthe social de la sexualité et de la naissance, et des histoires d'horreur enterrées avec le corps de ceux qui se sont perdus dans ce labyrinthe"


Âme sensible s'abstenir, le film est classé-R. Halsey s'est exprimée à ce sujet, exprimant que le film pouvait choquer plusieurs personnes, tant les sujets qui y sont exploités sont détaillés. La chanteuse ne s'est pas retenue et a laissé son art s'emparer du reste.



If I Can't Have Love, I Want Power est disponible sur toutes les plateformes d'écoute et de téléchargement.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout