Hellbound : dans les traces de Squid Game

Sortie le 19 novembre dernier sur Netflix, Hellbound est la nouvelle série coréenne Netflix. Et elle compte bien sortir du lot et s'affirmer comme Squid Game. Le pari est loin d'être gagné, puisque cette dernière s'est imposée très rapidement. Il sera difficile de répéter le même schéma. Néanmoins, le service de streaming tient-il son nouveau carton ?



Au programme : une série originale surnaturelle, voire honorifique, écrite par Yeon Sang-ho, le réalisateur du Dernier train pour Busan. Pour celles et ceux qui ne sont pas friands des films de ce genre, ne tournez surtout pas les talons !


Hellbound se résume en une seule question : quand allez-vous être condamné à l'enfer ? Un être surnaturel au visage dégarni et blanc se présente devant vous et vous donne la date de votre mort précise, en déclarant également "Tu es voué à l'enfer". De quoi vous donner des frissons quand vous recevez cet oracle...


Inutile de penser à vous échapper ou à vous suicider juste avant. Les êtres vous retrouvent toujours et vous font revenir à la vie, exprès pour vous faire connaître une fin encore plus douloureuse. Bref, tout cela s'annonce très réjouissant !



Quand Dieu s'en mêle...


Image issue de la série ( © Franceinfo)

Tiré du Webtoon portant le même nom, cette série met en lumière des monstres incontrôlables, ressemblant presque à des gorilles, qui viennent chercher sur Terre les âmes condamnées. Ils ne sont pas d'une réelle tendresse : ils les pourchassent, les frappent, les battent avant de les brûler vifs. Pourquoi une telle violence quand le résultat est le même ?


Leur apparition suscite de nombreuses réactions au sein de la population, qui ne sait pas vers qui se tourner pour comprendre ce phénomène. C'est de ce désordre qui commence à régner dans la ville que naît une organisation -- ou plutôt une secte -- qui se fait appeler La Nouvelle Vérité. Ce groupe soi-disant religieux gagne en puissance en affirmant que Dieu vient rendre son jugement, emportant en enfer tous les pêcheurs. La sélection des âmes condamnées ne serait pas arbitraire, mais résulterait d'une décision divine.


À la tête de cette communauté se trouve le mystérieux Jeong Jin Soo (Yoo Ah In, Six Flying Dragons) qui avait prédit l'apparition de ces créatures 10 ans auparavant. En plus de cette secte, une autre appelée Arrowhead (pointe de flèche) se démarque. Celle-ci sert de "chien de chasse" à la Nouvelle Vérité, traquant les pêcheurs et leur famille.


Au milieu de tout cela, les policiers mènent l'enquête sans être en mesure de discerner le vrai du faux. Ils se retrouvent menacés -- ou parfois manipulés -- par la Nouvelle Vérité, qui est arrivée à la tête du pays.



Les vices de la société


Qui est pêcheur ? Comment le devient-on ? Suffit-il d'un simple geste, d'un simple mot pour être considéré comme un pêcheur ?


Image promotionnelle ( © Netflix)

Au fil des épisodes, la secte religieuse, qui apparaît alors comme une dictature théocratique, énonce que les pêcheurs sont des citoyens " à éviter ".


À partir de là, la population de Séoul tombe dans le chaos. La méfiance s'empare des habitants. Tout le monde se dénonce. Il faut dire que chaque citoyen se retrouve avec une épée de Damoclès qui menace de lui tomber dessus à tout moment.


La population bascule totalement dans la violence, quitte à manipuler les esprits et commettre des meurtres de sang froid. Tout est permis dans la série, alors que normalement tout pêché -- si l'on en croit la secte -- est susceptible de nous conduire en enfer. Il est alors possible de penser que le péché ne serait pas la cause des disparitions.


D'autant plus qu'un nouveau-né reçoit la visite des créatures. Comment un bébé pourrait avoir commis un péché alors qu'il vient à peine de naître ? Cela rentre en contradiction avec les idées de la secte, qui va tout faire pour cacher la démonstration à la population.



Le rôle central des médias


Image promotionnelle ( © Netflix)

Pendant que les adultes se retrouvent sur les vidéos Youtube pour écouter Jeong Jin Soo, les jeunes flânent sur les réseaux sociaux en écoutant une sorte de gourou gueulard et facho, appartenant à la Pointe de la Flèche sur Teen Tok (NDLR : petite référence à Tik Tok).


Par ailleurs, la Nouvelle Vérité retranscrit en direct certaines démonstrations. Nous apercevons alors une spectacularisation de la mort par les médias, qui est renforcée par une sorte de talk show télévisé.


Un autre drama coréen, The Devil Judge avec en vedette Ji Sung et Park Jin Young (GOT7), fait écho à ce propos. Les citoyens peuvent participer à un procès en votant et en décidant de la sanction applicable au prévenu à l'aide d'une application. Ce vote, qui se déroule en direct, est ensuite transmis au juge. Les châtiments peuvent être parfois très barbares. Cependant, à l'inverse de ce drama, Hellbound apparaît plus humanisant, puisqu'une partie de la population résiste à cette forme d'oppression. Une organisation avec à sa tête l'avocate Min Hye Jin (Kim Hyun Joo) tente d'aider les pécheurs en simulant leur disparition.


À défaut de Squid Game, qui dénonçait le capitalisme d'une société dominée par les puissants où l'argent est le centre de tout, Hellbound apparaît comme une dénonciation des religions et des médias. Les deux ne connaissent le même engouement, mais une chose est sûre : l'intérêt pour les séries coréennes grandit ! Sachant qu'un nouveau drama coréen s'apprête à sortir sur Netflix : The Silent Sea, mené par Gong Yoo (Goblin, Dernier train pour Busan).

0 commentaire

Posts récents

Voir tout