• M!G

Glee : retour au lycée pendant le confinement


Et si on profitait du confinement pour retourner en enfance ? Et si, pour ceux qui n'ont pas connu les samedis matins à regarder Glee sur M6, on vous faisait découvrir l'une des séries les plus marquantes de tous les temps ? Retour sur 6 ans de diffusion de notre club de chant préféré.


Nous avons tous une série qui nous marquée dans notre enfance et adolescence. Difficile pour la génération Z de ne pas citer Teen Wolf, The Walking Dead ou encore Game of Thrones comme série marquante de leur vie. Et pourtant, on oublie très souvent Glee, qui a marqué une génération entière au point d'avoir un impact culturel très important aujourd'hui.


La naissance du Glee club


Avant de repartir dans les souvenirs, une petite présentation s'impose, pour ceux qui sont passés à côté du phénomène Glee. La série débarque en mai 2009 sur la chaîne Fox, en Amérique. Il ne lui faudra pas beaucoup de temps pour être également diffusée en France : le groupe M6 récupère les droits en 2011 et diffuse un épisode par semaine le samedi matin. La tête pensante de la série est Ryan Murphy. Son nom vous est sûrement familier, et c'est normal : on lui doit la création des séries American Horror Story, Scream Queens et même The Politician. Il est considéré comme un réel génie du petit écran, et on comprend d'où vient cette réputation.


Glee, c'est l'histoire du club de musique du lycée McKinley à Lima. William Schuester, professeur d'espagnol dans ce lycée, décide un jour de reprendre le club laissé à l'abandon. Son seul but : créer un groupe de lycéens plus différents les uns que les autres ayant un talent suffisant pour retrouver le rang prestigieux que le Glee club avait il y a quelques années.



Un casting haut en couleur


Oubliez toutes ces séries musicales où les acteurs ne chantent pas et sont remplacés par des doublures vocales. Dans Glee, tous les acteurs chantent et dansent, le tout avec une aisance et un talent hors-pair. Comment ne pas citer Lea Michele dans le rôle de la grandiose Rachel Berry, la star du Glee club, un tantinet insupportable sur les bords. L'actrice a depuis sorti trois albums studios, joué dans d'autres séries de renom (cf. Scream Queens) et même joué à Broadway.


On peut également citer Darren Criss, récemment reconnu pour son rôle dans la deuxième saison d'American Crime Story et son incroyable performance en tant qu'Andrew Cunanan. N'oublions pas de citer Dianna Agron, Chris Colfer, Naya Rivera ou encore Cory Monteith, tous aussi acclamés les uns que les autres depuis la fin de la série.


Des valeurs transmises à une génération entière


Si Glee s'apparente comme une série pour ados basique, elle est en réalité bien plus intéressante que ça. Alors oui, on vous l'accorde, on retrouve les basiques "guerres de popularité" entre les sportifs et les geeks du lycée, mais d'autres sujets y sont évoqués, ce qui a rendu la série assez révolutionnaire pour son temps.


Plusieurs personnages sont homosexuels et on assiste à la découverte de leurs sexualités et la difficulté de l'assumer. Dans les premières saisons, on parle également de grossesses adolescentes et d'avortement. La difficulté de s'accepter et de se comprendre pendant l'adolescence est également mise à l'honneur. Beaucoup de jeunes ont donc pu se reconnaître à travers les personnages de la série et se sentir moins seuls. D'autres ont pu être éclairés sur des sujets qu'ils pensaient négatifs. En plus de tout ça, le cast représentait une réelle diversité à une époque où Hollywood était encore plus fermée qu'aujourd'hui (avec les acteurs et actrices Amber Riley, Jenna Ushkowitz, Harry Shum Jr, ...).


Il ne vous reste plus qu'une chose à faire : vous refaire un marathon Glee et re-regarder tous les épisodes pendant le confinement, ou découvrir pour la première fois la série. Point positif : elle est au complet sur Netflix. Point négatif : vous risquez d'être addict très rapidement.