• A!G

Daft Punk, l’éternelle attente

Mis à jour : mai 4

Le nom du mythique duo français est réapparu dans les médias ces derniers jours et avec lui l’espoir d’un retour attendu depuis 2013. Encore raté.


C’était trop beau. Lorsque Dario Argento annonce une collaboration avec les Daft Punk sur la bande originale de son prochain film, internet s’emballe. Le pionnier du Giallo – un genre cinématographique à mi-chemin entre le policier et l’horreur très coté dans l’Italie des années 1960-1970 – est réputé pour l’originalité de ses bandes-son. Dans Le Chat aux Neuf Queues (1971), il fait ainsi appel à Ennio Morricone, auteur cinq ans auparavant du cultissime thème de Le Bon, La Brute et le Truand, (Sergio Leone, 1966). Partant de ce constat, une collaboration avec un des groupes les plus influents de l’histoire de la musique ne semblait pas si improbable.


Le réalisateur italien affirmait d’ailleurs sans détour : "Ils font partie de mes admirateurs, ils connaissent bien mon travail. Ils ont su grâce à des amis que j’allais tourner un nouveau film et m’ont appelé pour me dire qu’ils voulaient travailler avec moi." Pourtant, le lendemain, la production nuance et affirme qu’aucun contrat n’a été signé entre les parties, pas plus que n’ont eu lieu discussions et échanges.


Thème principal du Chat à Neuf Queues composé par Ennio Morricone pour Dario Argento



Chou blanc donc. Sept ans après la publication de Random Access Memories (2013), la sortie d’un nouvel album paraît encore bien lointaine. Malgré tout, les deux français se sont illustrés tout au long de la décennie. D’abord en featuring avec The Weekend sur Starboy et I Feel It Coming (2016), puis en produisant la petit perle funk Overnight (2016) du groupe allemand Parcels.


Plus proche de la scène électronique underground qui les a vu naître, Thomas Bangalter produisait Riga (Take 5) en 2017, piste techno de quatorze minutes destinées à accompagner le film letton Riga (Take 1). La même année, Guy-Manuel de Homem-Christo participait à la composition du titre Rest, sixième piste de l’album éponyme de Charlotte Gainsbourg.



Overnight du groupe allemand Parcels (2017)



Depuis ses débuts, le duo refuse la lumière des projecteurs. Un état d’esprit sans contrainte résumé par Homem-Christo dans une interview accordée à Peter Robinson pour Popjustice en 2007 : « Tout dépend du moment. Si tu le sens, que tu sens quelque chose d’intéressant créativement , alors c’est possible. Pour tout ce qu’on nous demande de faire, si nous avons une réponse créative et que nous pensons qu’elle peut apporter quelque chose au projet, alors nous pouvons le faire. »


Lorsque la pression médiatique s’efface, que l’injonction commerciale n’existe plus, seule la créativité guide l’artiste. Daft Punk a su la préserver, et ne veut pas la brusquer. La démarche est saine. Jusqu’à présent, elle a donné naissance à bon nombre de chefs-d’œuvre. Pourvu que ça dure.