Chronique — Nola Cherri : le next "Episode" rafraîchissant de la musique française

Des trajets en métro, en train, résister aux factures, aux fractures qui s’accumulent, aux peines de cœur, aux soucis de cul, d’écus, l’avoir amer face à l’absence d’un père, devoir nager à contre-courant dans un océan de soucis… Aussi singulier qu’est chaque être humain sur cette terre, ses soucis sont souvent pluriels. De plus, comme la vie est assez taquine, les solutions semblent souvent être bien moins nombreuses que les problèmes.


Alors, on traine notre vague à l’âme, et on essaye tous de trouver notre radeau de sauvetage, LE truc qui va égayer notre quotidien, nous offrir une bouffée d’air frais. Et bien ne bougez plus, puisque nous vous avons trouvé LA pause à ne pas manquer. Celle-ci vous est proposée par Nola Cherri et son EP Episode. Nous ne sommes pas du genre à spoiler, mais là, nous allons faire une entorse à la règle : nous re-signons d’emblée pour une nouvelle saison !


Pochette de l'EP "Episode"

Nola Cherri est une artiste de Saint Ouen, qui a commencé la musique en 2018 avec un premier EP intitulé These Associations. Aujourd’hui, elle nous revient donc avec Episode. Si l’on reconnaît un talent certain à Nola depuis le premier EP, force est de constater qu’un virage a été pris pour ce deuxième. Alors pas de panique, un virage ne signifie pas forcément un changement de cap radical. Seulement parfois, il est nécessaire de prendre un virage afin de se rendre plus vite à notre destination. C’est totalement le goût que laisse ce deuxième EP. Pour cause, là où nous prenons encore plaisir à réécouter des sons du début tels que Jäger ou Intimaci, Episode et son air beaucoup plus planant et futuriste nous ont beaucoup plus convaincu.



Plus court, mais plus intense, Nola Cherri se balade sur les prods de O.D.E à merveille. Après avoir drop Gameboy comme premier extrait convaincant, dans lequel elle nous conte une mise au point sentimentale sensuelle et pleine de caractère, nous nous sommes empressés de découvrir les niveaux suivants. Pour cause, l’EP de Nola Cherri semble être un jeu vidéo à plusieurs niveaux. Un jeu dans lequel l’héroïne a fait de sa sensibilité sa meilleure arme. Oui, Nola, ou du moins le personnage qu’elle nous conte à travers cet opus, s’assume pleinement. Que ce soit dans son désir d’amour dans le titre Ourma, où elle se demande : "Mais si j’arrête de croire en l’amour ? Autant s’arrêter tout court", ou dans ses phases plus sombres dans le titre Infidèle : Nola est entière, car Nola est humaine.



Finalement, sans ce grand capharnaüm qu’est la vie, n’est-ce pas de ça dont nous avions réellement besoin dans nos oreilles ? Quelqu’un qui a choisi de prôner la conscience en soi plutôt que la confiance. Vous savez, nous avons l’habitude de chansons où les gens bombent le torse, pratiquent l’égotrip, ne nous parlent que de leurs qualités, et c’est bien, il en faut ! Cependant, la vie n’est pas faite que de ça, nous avons aussi besoin d’artistes qui nous chantent leurs défauts, même si ça peut parfois sembler tabou, comme l’adultère féminin. Un tabou qui s’est mis en place, nous le rappelons, à cause d’un patriarcat qui a voulu enfermer les Femmes dans des cases très précises. Aujourd’hui, c’est en faisant le choix de se connaître et d’assumer toutes les facettes de sa personnalité que des artistes comme Nola Cherri viennent briser ces cases. La beauté de tout ça, c’est que c’est en assumant autant sa sensibilité que la chanteuse est capable de nous offrir aussi un son trap impactant, intitulé High Kick. Ironie du sort pour un tel son coup de poing...

Alors oui, nous sommes fan de Episode, et nous avons décidé de l’assumer pleinement, à l’instar de l’autrice de ce projet. Cela dit, être fan n’empêche pas d’avoir un regard critique. Nous n'avons qu'un seul souci avec cet EP : il est trop court. Une fois l’écoute finie, un seul sentiment nous a habité : l’impatience. Vous savez, cette sensation qui vous habite après un date réussi, mais que vous restez sur vos gardes. Oui : la personne a éveillé votre curiosité et l’histoire semble avoir tellement de potentiel pour donner quelque chose de grand que vous en arrivez à hésiter quant à la suite. La question qui vous habite est alors : Est-ce que je reste sur cette position, ou est-ce que je revois la personne ?. Et bien, chez M!NEWS, nous aimons l’aventure. Nous avons pleinement envie de découvrir Nola Cherri sur un format plus long. Nous voulons connaître la suite de l’histoire, qu’elle se présente à nous à travers un autre prisme que celui de l’amour. À coup sûr, son assurance ainsi que sa sensibilité font du personnage une belle personne. Désormais, nous voulons connaître les raisons de cette beauté. Nous voulons des envolées vocales beaucoup plus présentes, tant elle a une belle voix. Des envolées à travers lesquelles elle nous compte ce fameux "homme de sa vie" qu’elle a rencontré, mais aussi d’où elle vient, ce qui l’anime.



Pochette de l'EP "Episode"

En somme, son EP est à l’image de la pochette violette. En effet, le violet est synonyme "d’intuition, de confiance, d’inspiration, et de sagesse". C’est exactement le goût que son art nous laisse. On sent une personne qui a vécu des choses, et on veut connaître ces choses en chansons. Chansons qui nous resterons à coup sûr en tête, au vu du talent certain qu’elle a pour les refrains. Nous prenons les paris : un hit va arriver dans les prochaines années. Hit international ? Qui sait ? Après tout, Nola nous a montré qu’elle maitrisait l’anglais sur son premier EP, et nous serions ravis de revoir ça sur les prods de Romain Digiacomo.

En attendant, soyez en sûr, nos trajets en métro et soucis de factures, comme de fractures de cœur sont désormais beaucoup plus doux depuis que Nola Cherri nous a glissé son miel dans les oreilles. Alors faites-en de même et embarquez avec nous pour cette aventure qui ne fait que commencer.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout