• L!D

Brit Awards 2020 : les résultats



C’est ce mardi 18 février qu’avait lieu la quarantième cérémonie des Brit Awards à l’O2 Arena de Londres. Cette année, contrairement aux années précédentes, ce sont des artistes musicaux qui ont eux-mêmes choisi les lauréats de cette édition 2020. Voici les résultats.


Meilleur artiste masculin de l’année - Stormzy

Le britannique Stormzy aux touches rap et soul a su livrer une performance des plus incroyables et ce mardi soir en interprétant un medley d’une dizaine de minutes qui s’est fini sous des bruits de pétards et sous la pluie… alors que la cérémonie se déroulait à l’intérieur. Plus d’une cinquantaine de personnes l’accompagnaient également sur scène pour donner vie à son chant.


Meilleure artiste féminine de l’année - Mabel

Mabel, jeune voix du RnB hispano-britannique a été couronnées meilleure artiste féminine de l’année. Elle s’est notamment fait connaître en 2019 avec son titre Don’t Call Me Up qui se positionne dans le Billboard Hot 100 et atteint la troisième place du top single britannique.


Meilleur groupe – Foals

Avec un petit pincement au cœur, mais non sans les féliciter, c’est le groupe Foals qui remporte ce Brit awards devant le groupe Bastille notamment. Ce groupe, formé en 2005 affiche cinq albums à son compteur depuis 2008. En 2019, il en sortait deux : Everything Not Saved Will Be Lost partie 1 et partie 2. Pour leur single « Neptune » ils explorent notamment les thèmes de la mortalité et du devenir du monde à travers la réalisation d’un clip d’une dizaine de minutes. Ce morceau est décrit par Yannis Philippakis comme un « morceau prog épique à Stanley Kubrick (Shining)».


Révélation de l’année – Lewis Capaldi

Chanson de l’année – Someone You Loved de Lewis Capaldi

Le chanteur écossais Lewis Capaldi a fait coup double en s’illustrant dans deux catégories. Un succès attendu quand on sait que 2019 a été pour lui l’année de la consécration. Son single Someone You Loved a entre autres été écouté plus d’un milliard de fois sur Spotify depuis sa sortie en 2018 et il a également su se hisser à la première marche des charts britanniques puis américains. Son premier album Divinely Uninspired to a Hellish Extent s’est finalement classé, en 2019, premier des ventes en Angleterre, en Ecosse et en Irlande.


Album de l’année – Psychodrama de Dave

Le rappeur Dave, originaire du quartier londonien de Brixton, sortait cette année son premier album intitulé Psychodrama. Il a supplanté Lewis Capaldi mais également Harry Styles en remportant ce Brit award très convoité. Mais il a également livré, lors de la cérémonie, une prestation sobre - qui lui a voué une standing ovation - sur fond noir et blanc, seulement accompagné d’un piano pour interpréter son titre Black, un des morceaux forts de Psychodrama. Dans celui-ci, il évoque les questions des inégalités sociales mais également raciales qui subsistent encore dans nos sociétés contemporaines. Il a profité de sa prestation pour ajouter quelques vers à sa composition Premier ministre est un « vrai raciste ».


Meilleure artiste féminine internationale – Billie Eilish

Tout le monde n’a attendu qu’une chose lors de cette soirée et c’était bien évidemment Billie, Billie Eilish. Non sans surprise, après son succès aux Grammy Awards avec cinq récompenses dont trois majeures, la chanteuse américaine Billie Eilish est une nouvelle fois consacrée avec le titre de meilleure artiste féminine internationale de l’année. Elle a profité de cette cérémonie pour interpréter, pour la première fois en public, son tout nouveau titre, BO du prochain James Bond, « No time to die ». Elle a tout de même livré un discours acclamé rendant hommage à ses concurrentes, : Lana del Rey, LIzzo, Ariana Grande et Camila Cabello.


Meilleur artiste masculin international – Tyler, the Creator

Après avoir été banni du Royaume-Uni en 2015 pour les paroles de ses chansons Bastard et Goblin, Tyler, The Creator revenait dans le pays pour la première fois pour récupérer un premier qu’il a dûment mérité, à la suite du triomphe de son album IGOR sorti en 2019. Il a profité de son discours pour dédier sa victoire à la Ministre de l'Intérieur britannique de l'époque, à savoir Theresa May pour lui avoir interdit l'accès au pays, et donc à la réalisation de possibles concerts sur le territoire. Ambiance.


Artiste montante – Celeste

Cette jeune artiste britanico-jamaïcaine de 25 ans avait déjà été nommée Artiste de l’année par BBC Music Introducing en ce début de semaine. Autant dire que ces récompenses annoncent déjà le succès qu’elle devrait remporter cette année. Toutefois, espérons que cela ne lui rajoute pas une pression supplémentaire.


Malgré une avancée d’un point de vue des candidats - on relevait notamment plus d’artistes noirs que d’artistes blancs dans deux des catégories - on peut toujours déplorer le manque de présence féminine dans deux autres, notamment celles du meilleur album et du meilleur groupe.