• V!D

Breaky Boxes : quand la folk débarque en Normandie

Non, Breaky Boxes n'est pas un nouveau boys band tout droit venu des rues Londoniennes. Malgré le nom qui peut prêter à confusion, le trio est Normand. Depuis leur ville natale de Rouen, ils réinventent un style parfois oublié : l'indie Folk ! Découverte de trois artistes qui n'ont pas fini de faire parler d'eux.



Dans leur Normandie natale, les trois jeunes hommes (Valentin Queval, Brice Sibille, Jean-François Moortgat) décident de former le groupe Breaky Boxes en 2014.


Cette même année, ils se produisent dans 5 bars rouennais tels que le Makao Bar. Les trois jeunes s'imposent alors avec un style mêlant folk américaine et musique traditionnelle irlandaise, tout en y incorporant des instruments comme la mandoline ou le banjo. Dès lors, le trio sait s'imposer dans son propre style, se démarquant des autres groupes.


Rapidement, le trio va alors adopter un style de musique affirmé, cherchant rapidement à le renouveler et à dépoussiérer son image de musique dépassée. L'indie folk est un style musical crée dans les années 1990 par des musiciens indépendants. Des précurseurs comme Ani Di Franco et Dan Bern vont alors mélanger le rock indépendant à la musique contemporaine.


Sur leur site Internet (breakyboxes.com) , on peut ainsi retrouver un de leur slogan :

"A l’image des grandes plaines de l’Ouest et des lacs infinis, Breaky Boxes sera votre guide et ne manquera pas de vous faire voyager."

Tout de suite, le parti semble pris, le groupe a pour objectif une musique aérienne permettant à son public de s'évader. Une volonté de positivité qui va rapidement séduire un public de tout horizon.


En 2015, tout en continuant à se faire connaître sur Rouen, ils s'échappent alors de la Normandie pour quelques concerts au Pop In à Paris ou encore pour une tournée acoustique dans le sud de la France. Puis, en 2016, le trio continue à se produire en Normandie tout en commençant à se faire connaître dans le sud de la France ainsi qu'à Paris. Ce tour de France va continuer en 2017.


En 2018, c'est la consécration. Après avoir remporté le concours des jeunes talents Virgin devant 500 candidats, le trio part se produire à Budapest (Hongrie) pour le Sziget Festival, où pour exemple, se produiront cette année des artistes comme Calvin Harris ou Dua Lipa.


Après avoir sorti un premier EP en 2018, le trio en sort un second en 2019. Arcade Session les fait alors connaître dans le paysage musical français avec une style affirmé, des paroles engagées posées sur une mélodie légère.


En 2019, le trio annonce la production d'un album pour début 2020, en collaboration financière grâce au site kisskissbankbank. Le trio l'assure : leur album sera à l'image de leur musique : festive et rythmée. Au cours de l'été 2019, les trois jeunes hommes s'enferment dans la maison qu'ils partagent à Rouen pour enregistrer les 12 titres de leur album. Le disque baptisé "Resting Wall" a été présenté le 6 mars dernier à la Péniche à Elbeuf. Il y avait notamment deux clips dont celui du titre Elder Ones.





Ensemble de compositions personnelles à laquelle vient se greffer une vague de folk australienne, il est venu confirmer l'idée que ce trio s'était bien trouvé tout en ne cessant de s'imposer dans le domaine de l'indie folk ! A n'en pas douter, ce trio Rouennais n'a pas cessé de faire parler de lui.


Toutes les informations pour les prochaines dates sont à retrouver sur le site : breakyboxes.com, la page Instagram : instagram.com/breakyboxes/ , ou lien Facebook : facebook.com/breakyboxes/ .