• I!R

Bilan de la Fashion Week 2021 : du show et encore du show !

Victime de la crise sanitaire l'année dernière, la Fashion Week était de retour à Paris du 27 septembre au 5 octobre cette année. Neuf jours durant lesquels stars internationales, mannequins et fous de mode ont pu profiter des défilés dédiés au prêt-à-porter printemps-été 2022. Focus sur le retour de cette semaine incontournable.


Quel plaisir de revoir la foule de photographes devant les lieux des défilés, à la recherche des meilleurs streetstyles parisiens. La Fashion Week a permis de remettre des paillettes dans la ville lumière, ternie à cause de la pandémie. Après une semaine de la mode quasi-100 %-virtuelle l'année dernière, les shows en présentiel ont repris, au plus grand bonheur des fashion addicts.



Un voyage à travers les époques


Défilé Dior à la Fashion Week de Paris ( © Nhu Xuan Hua)

Quoi de mieux pour oublier la dureté de ces jours de pandémie que de voyager dans le temps ?


Tantôt futuriste, tantôt vintage, les maisons ont opté pour un retour vers le passé. Clin d'œil aux anciennes collections façon 90s chez Chanel, ensemble aux couleurs flashy style 60s chez Dior : la priorité était de s'amuser avec le décalé. Fuir l'ennui du réal n'a jamais été aussi esthétique.


C'est l'artiste italienne Anna Paparatti qui a construit le show Dior du 28 septembre, aux Jardins des Tuileries. Un gigantesque jeu de l'Oie en guise de podium. Quatre-vingt-cinq silhouettes aux nuances criardes debout, exposent les nouveaux looks. Des sonorités italiennes rythmaient le défilé.



Olivier Rousteing continue son ascension

Défilé Balmain à la Fashion Week de Paris ( © Laurent Zabulon)

Balmain a aussi fait le show sur l'île Seguin, aux portes de Paris. À l'occasion des dix ans d'Olivier Rousteing à la tête de la direction artistique de la maison française, le créateur a voulu en mettre plein les yeux.


La star du documentaire Wonder Boy a fait appel à un incroyable casting : les invités ont pu voir Naomi Campbell, Precious Lee, Imaan Hammam ou encore Carla Bruni défiler sur fond musical de Beyonce. Linda Evangelista est également redevenue mannequin pour l'occasion. La supermodel canadienne vient de révéler dans un post Instagram avoir été défigurée après une opération de chirurgie esthétique. Une façon pour Olivier Rousteing de saluer le courage de l'ancienne top.


La diversité était le maître-mot. Tous les âges, les couleurs de peaux et les morphologies célébrés. Un pas de plus vers le progrès ou coup marketing ? Quoi qu'il en soit, cette célébration de différences fait du bien.



Homer Simpson et Cardi B, les superstars de cette semaine


Défilé Balenciaga à la Fashion Week de Paris

Autre projet hors du commun : Balenciaga a fait défiler la famille Simpson pour présenter sa prochaine collection.


La marque de luxe espagnole, friande des nouvelles technologies (on se souvient de sa collaboration avec Epic Games, pour le jeu Fortnite), a projeté un épisode inédit de nos personnages jaunes préférés.



Un épisode dans lequel tous les personnages foulent le podium pour présenter la prochaine collection printemps-été. Atypique et inattendu, pour rester dans le thème de cette semaine de la mode.


Cardi B dans les rues de Paris ( © KCS Presse)

Comment terminer ce bilan sans parler de la vraie star de la Paris Fashion Week : Cardi B.


Présente dans les rues de la capitale pour assister aux défilés, la star américaine a proposé aux photographes des styles iconiques. Chacune de ses apparitions ont fait parler : combinaison verte qui la couvre de la tête aux pieds, signée Richard Quinn, ou long manteau spicy recouvert de clous, la rappeuse n'a pas fait dans la demi-mesure.


Du show, encore du show !



L'ultime défilé de cette semaine de la mode a rendu hommage à Alber Elbaz, créateur d'AZ Factory, fraîchement conçue avant son décès. Disparu en avril dernier du Covid-19, quarante-quatre créateurs renommés ont tenu à célébrer son talent. Une belle manière de terminer une semaine pourtant si haute en couleurs.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout