• M!G

À la découverte de Don Broco

Mis à jour : 20 févr. 2019

Le nom ne vous dit peut-être rien, mais Don Broco cartonne particulièrement en France: sur les 4 dates qu’ils ont fait à Paris, toutes étaient complètes. Originaire de Bedford en Angleterre, le groupe se fait découvrir en faisant les premières parties de Bring Me The Horizon, 5 Seconds of Summer ou encore Thirty Seconds to Mars. À l’occasion de la sortie de leur nouveau single Half Man Half God, la rédaction vous propose de découvrir Don Broco en quelques minutes.


Si on voulait définir le genre musical de Don Broco, eh bien on ne pourrait pas le faire. Entre rock, électronique et quelques sonorités métal, le groupe présente une palette de mélodies différentes, ce qui ne déplaît pas aux fans. Leur premier album, Priorities, sort en 2012 et connaît un petit succès en Angleterre, où il atteindra le top 25 des Charts britanniques et sera même nominé dans la catégorie « Découverte rock de l’année » par iTunes UK. Cet album leur ouvrira quelques portes et plusieurs opportunités professionnelles, comme jouer au Download Festival et au Reading & Leeds Festival en Angleterre.


Automatic, leur second album, sera un grand tremplin pour le groupe britannique. Sorti en 2015, il entre immédiatement à la 13ème place de la liste des meilleurs albums rock de l’année par le magazine Rock Sound. C’est après la sortie de cet album que Don Broco commence à enchaîner les premières parties et les concerts. Les fans français découvrent alors le groupe lors de la venue de Bring Me The Horizon au Zénith de Paris et des 5 Seconds of Summer à l’AccorHotels Arena en 2016. Le groupe annonce quelques mois plus tard leur première tournée européenne, en passant bien évidemment par Paris. Victime de son succès parisien, le concert sera déplacé dans une salle encore plus grande, et sera bien évidemment joué à guichets fermés.


Le groupe revient à Paris plusieurs fois entre la sortie d’Automatic et de leur troisième album. Technology, sorti en 2018, marque l’apogée de leur carrière. Classé 1er des charts britanniques le jour de sa sortie, le 3ème opus de la saga Don Broco ne laisse pas indifférent et est considéré comme un réel bijou de la musique rock moderne. Le thème de l’album est beaucoup plus important et prononcé: les dangers de la technologie, vus par le chanteur Rob Damiani, y sont mis à l’honneur. Damiani exprime ses craintes et parfois même son dégout de la technologie moderne quand elle est utilisée à tord. Le clip de Technology montre l’un de leurs concerts vus à travers l’écran d’un téléphone, un sujet qui irrite beaucoup le groupe: « J’ai réellement quelque chose contre les téléphones pendant les concerts. […] Tu n’y penses pas forcément quand tu es dans la foule, mais quand tu es de l’autre côté, sur scène, c’est la chose la plus démotivante que tu puisses voir. », annonce le chanteur à Kerrang Magazine. Plusieurs thèmes très spécifiques sont évoqués à travers certains titres: Good Listener parle par exemple de l’utilisation des microphones par Facebook pour écouter les conversations que nous avons dans la « vraie vie ».


Vous avez maintenant les bases pour comprendre et apprécier Don Broco, mais surtout, vous savez qu’il est fort déconseillé d’utiliser votre téléphone lors de leur prochaine venue en France. Le groupe n’a pas encore annoncé la sortie d’un prochain album, mais rassurez-vous, ils ont évoqué le sujet lors de leur dernier concert en janvier: après une pause bien méritée durant l’été, Don Broco reviendra en forme courant 2019.